LE BLOG

Les lecteurs et les ebooks : le contrat de confiance, adieu DRM, adieu marquage social !

LogoContreDRMD’emblée, je vous le dis comme je le pense : le piratage, c’est une plaie. Mais d’emblée, je vous le dis, et n’allez pas penser que je me contredis : il faut apprendre à vivre avec.

Il n’y a rien aujourd’hui, je répète et je l’écris en gras, il n’y RIEN qui nous permette de combattre efficacement le piratage. Je ne suis pas de ceux qui l’encouragent car l’une de mes prérogatives quand un auteur signe un contrat chez nous, en tant qu’éditeur, c’est de protéger le droit d’auteur. C’est écrit noir sur blanc dans les contrats. Donc, ce serait de l’inconscience de ma part et une grande preuve d’amateurisme que de l’encourager.

Désormais, non seulement nous ne mettons pas de DRM sur nos titres depuis toujours, mais en plus nous ne mettrons pas de marquage social. Nos fichiers seront vierges !

Parce que DRM ou pas, marquage ou pas, petit prix ou grand prix, nos fichiers sont déjà piratés. Et je vous le dis, ça m’emmerde. Oui ça m’emmerde de voir notre gagne-pain et celui de nos auteurs se perdre dans les entrailles du Web. Mais plutôt que de combattre ce fléau, que de le subir – oui pour nous éditeurs pure-players qui pratiquons une politique de prix basse mais que nous estimons juste voir nos fichiers se balader sur des sites de partage, ça me met en boule – nous allons apprendre à vivre avec, à composer avec.

Parce que, lecteur, j’ai envie de jouer la carte de la confiance avec toi. Parce que lecteur, tu revendiques des droits et tu as bien raison. Mais, toi, lecteur qui revendiques des prix bas parce que c’est du numérique, qui demandes des fichiers sans verrous, quand un éditeur répond à tes demandes du mieux qu’il peut et souvent au gran dam des auteurs qui ont légitimement peur, tu as aussi ta part à faire. N’oublie pas, ami lecteur, que ton droit de lecteur s’arrête là où commence celui de l’auteur. Que lorsque tu achètes un fichier numérique, tu n’achètes pas le droit d’exploiter le droit d’auteur. Lecteur, je ne suis pas derrière toi pour savoir ce que tu vas faire de nos fichiers. Il nous reste la confiance. Mais la confiance, ça va dans les deux sens. Lecteur, ne me fais pas passer pour un inconscient auprès de nos pairs qui déjà nous regardent avec des gros yeux parce qu’on ne rentre pas dans le moule. Prouve-nous que nous avons raison d’agir de la sorte et nous pourrons continuer à faire en sorte que ton expérience de lecture numérique soit la plus agréable, voire la plus incroyable possible.

Jean-François Gayrard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s