LE BLOG

La lecture numérique, les bibs et les médiathèques : on va vous simplifier la vie

tumblr_inline_mvjzb7tTpr1qbyouyLes choses les plus simples sont souvent les meilleures. Je ne me souviens plus quelle est la publicité qui revient titiller ma mémoire avec cette formule un peu bateau, mais ça m’évoque des images de bon sens. Oui, forcément, le bon sens qui devrait le plus souvent possible guider nos choix. La simplicité aussi, qui n’est d’ailleurs pas antinomique avec le progrès ou la technologie.

Dans le nouvel environnement de l’édition numérique, qui vient bousculer quelque peu les usages, il faut parfois détricoter les rangs successifs qui s’empilent pour compliquer à loisir la vie des utilisateurs. Prenons l’exemple des médiathèques ou bibliothèques qui ont fait le choix d’acquérir des liseuses pour les mettre à la disposition de leurs adhérents. Le tout dans une démarche qui nous est commune, et pour laquelle notre combat vise à sensibiliser le plus largement possible le public autour de la lecture, c’est-à-dire à promouvoir le LIRE.

Voilà des institutions qui, ayant à cœur de jouer leur rôle de passeurs de culture, ont investi dans un parc de liseuses, destinées à être prêtées aux utilisateurs curieux de découvrir à la fois un outil technologique, mais aussi de pouvoir lire des textes qui n’existeraient peut-être pas en papier (mais là on va entrer dans un autre débat). Là où le bât blesse, c’est quand ces structures professionnelles, que nous considérons comme incontournables dans cet écosystème de l’économie numérique qui se met en place, cherchent à obtenir via les librairies en ligne des titres numériques dont elles pourraient facilement disposer, tout simplement pour les charger dans les liseuses destinées au prêt, moyen on ne peut plus intéressant et efficace pour mettre en relation des auteurs numériques et leur public potentiel. La vraie difficulté c’est que trop souvent la seule solution qui leur est proposée c’est la lecture en ligne d’ouvrages numériques, le streaming, ce qui ne correspond pas aux attentes de leurs lecteurs, qui ont envie de prendre le temps d’apprivoiser tranquillement chez eux l’appareil de lecture pour être dans les meilleures dispositions possible et ainsi être à même d’apprécier pleinement les textes littéraires qu’ils vont découvrir.

LE PROGRAMME « DANS MA LISEUSE »

Il y avait donc une vraie demande, un vide à combler, une solution à mettre en place. C’est ce qui nous a conduits à établir une licence d’utilisation spécifique aux bibliothèques équipées de liseuses destinées au prêt, ce que nous avons baptisé le programme « dans ma liseuse ». Une licence définissant le cadre d’une relation directe entre Numeriklivres et les médiathèques, les bibliothèques, mais aussi les CDI, bref, toute collectivité intéressée par le projet. Le principe est simple (oui, on en revient toujours aux choses simples), il consiste, après acceptation des termes de la licence, en un achat direct des titres de notre catalogue, chaque titre acheté pouvant être installé sur cinq appareils de lecture différents.

Simplicité de l’offre, réponse adaptée à un besoin, relation de confiance entre Numeriklivres et les acteurs concernés, avec comme but commun la promotion de la lecture. Après, c’est une affaire de littérature.

Anita Berchenko

Voir notre programme « dans ma liseuse » pour les établissements qui gèrent un parc des liseuses et/ou de tablettes en prêt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s