NOS AUTEURS

[PAROLES D’AUTEURS] Charly Green et ses croustillants polars humoristiques

collage_rubenAvec Les Enquêtes de Ruben Quinquet, Charly Green nous propose de croustillants polars humoristiques, « le drame sans les larmes, l’esprit sans la grosse tête, l’humour à fleur de flingue, des textes dont la densité vous fera hoqueter de rire à chaque phrase. Et pourtant… l’intrigue est là. Parfois simple, mais surprenante, d’autrefois plus complexe », nous annonce-t-il d’entrée. Un programme bien alléchant. 

Dans le premier épisode des Enquêtes de Quinquet, Charly cite Frédéric Dard : « C’est dur de s’imposer la plume chez les rosbifs. Déjà on est classé peigne-cul quand on pond un roman, jugez de la déconsidération qu’on vous témoigne lorsque ce roman est policier ! Pour le coup, dans l’ordre des valeurs, vous vous situez entre la poubelle pleine et le papier chiotte utilisé. C’est pourquoi les littérateurs d’action commencent par se prendre un pseudonyme et ils se mettent un bas sur la tronche pour aller signer leur contrat d’édition ». San Antonio (Bravo docteur Beru). Voilà une citation truffée d’indices… Normal, on est dans du polar.

Que dire alors du mystérieux Charly Green ? 

Un mélange de Michel Audiard et de San Antonio, pour les dialogues divinement savoureux et « Des mots, toujours des mots… Des mots suggestifs, inventés, musicaux. Des anagrammes, des locutions, des champs sémantiques sans aucune frontière, à tiroirs, des métonymies, des paronymies, des emprunts à d’autres langues, naturalisées ou pas ! J’invente, je désosse, je transforme, je me permets une alchimie du Verbe totalement créative à l’instar du “Je suis”, d’un Golem se moquant de lui-même », nous dit-il en guise de présentation.

Mais qui est réellement Charly Green ? 

Voici un petit questionnaire à la « si vous étiez » pour tenter de mieux cerner le personnage.

Si vous étiez un personnage célèbre, qui seriez-vous ?

Je serais un hybride de Mérovingien et de Frédéric Dard !

Mérovingien parce que dans leurs excès décomplexés, je les trouve drôles. Ils assument plein pot leurs incohérences, leur mauvaise foi, leurs assassinats.

Voilà, je serais Childéric s’exprimant comme Bérurier ! (héros de F. Dard, alias San Antonio)

Si vous étiez un roman incontournable, lequel seriez-vous ?

Pas un roman. Je serais un dictionnaire du langage populaire.

Un dictionnaire Français-Latin…

Un dictionnaire trouduculier…

Un dictionnaire d’ancien français…

Et plein d’autres…

Si vous étiez un objet du quotidien ?

Un flacon d’Armagnac ? Non, mais assurément une bouteille de grand cru de Bordeaux. Le vin est plus un produit du raffinement de l’homme que le produit de la vigne.

Un métier ?

Amuseur public, distrayeur de foule, clown pour adultes, conférencier du rire, l’Irréductible Gaulois de service, le Vercingétorix de la gaudriole.

Une ville ?

Sans hésitation, une ville portuaire dans une région chaude. Ce n’est pas un hasard si Ruben Quinquet est commissaire à Marseille et sur le port ! J’aime les ports, ces endroits où se mêlent les hommes venus de nulle part, prêts à partir au bout du monde ou ancrés à jamais au quai.

Un animal ?

Un chat. Non pas parce que l’on dit que c’est le compagnon idéal de l’écrivain, mais parce que j’ai la même capacité à l’immobilité, à l’observation et à la patience pour disséquer mes semblables dans leurs travers, leur gestuelle, leurs expressions. Dans une sorte de synthèse visuelle, je trace à grands traits ce qui va les rendre originaux à tout jamais.

Une citation favorite ?

Quand on est jeune, on se gave de mots des autres, les classiques, les modernes, les bizarres. Avec l’âge, las d’avoir pensé par la pensée de ceux qui pensent savoir penser (vous suivez là ?), on se forge ses propres citations. Ne soyons pas trop sérieux. En voici une de Charly Green qui vous quitte sur une pirouette :

« Chacun sait que l’intemporalité du fessier féminin tient à sa capacité de garder le cap malgré la houle. »

Propos recueillis par Anita Berchenko

Cliquez sur la couverture pour téléchager les enquêtes de Ruben Quinquet

Cliquez sur la couverture pour téléchager
les enquêtes de Ruben Quinquet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s